Image Sénateur Nathalie Goulet - Actualités Dessin paru avant 2008 et utilisé avec l’aimable autorisation de Plantu
Jean Arthuis, le « Georges Clooney » du Sénat Après avoir résisté aux parlementaires, le "verrou de Bercy" pourrait-il résister à une question préalable de constitutionnalité?  blog Mediapart Une semaine de diplomatie française : le règne du deux poids deux mesures (version                ) Une semaine diplomatique exemplaire de la politique du deux poids deux mesures. Entre Genève et Jérusalem ; une fermeté à géométrie variable. Décidément, les semaines se suivent sans se ressembler. La semaine dernière nous avions l'espoir d'un accord sur le nucléaire iranien, et puis Laurent Fabius est arrivé à Genève avec le résultat que l'on connaît et que l'on a beaucoup commenté. Demain François Hollande arrive en Israël auréolé de cette fermeté envers l'Iran, en toute logique il devrait appliquer la même fermeté à l'égard du gouvernement israélien et de sa politique envers les Palestiniens( occupation, colonisation et violation de tant de résolutions internationales dans l'impunité la plus absolue.) Ce petit billet de mauvaise humeur, mais aussi de grande tristesse, pour  dire que le double standard est, de toutes les doctrines diplomatiques, celle que je méprise le plus, celle qui conduit les peuples opprimés à la révolte après des années d'incompréhension devant une communauté internationale handicapée par la peur d'être traitée d'antisémite. Je ne veux pas rentrer dans l'éternel débat de la sécurité d'Israël- ce blog en est truffé-encore moins faire de rappel historique ou politique de qui a fait ou n'a pas fait, aurait pu ou aurait du faire. Un rappel historique  serait tragique pour notre conscience et ferait apparaître un bilan si négatif de la situation des Palestiniens qu'il marquerait l'état de faillite définitive de nos espoirs, déjà si minces, de voir ce conflit apaisé et réglé.  Je veux juste exprimer mon ras-le bol-c'est de saison- du double standard en diplomatie. Laurent Fabius fera-t-il montre d'autant de fermeté pour faire respecter les droits bafoués du peuple palestinien? J'en doute. En l'espèce, que pèsent une population palestinienne ghettoïsée et 70 millions d'iraniens sous embargo depuis 40 ans, face à la puissance d'Israël, de sa diaspora, et de son histoire tragique et pourtant… La justice et l'équité appellent une fermeté équivalente ou une même bienveillance dans les deux cas ; j'ajoute qu'une plus grande fermeté encore serait de mise envers le gouvernement israélien qui a des centaines de morts à son bilan hommes, femmes et enfants palestiniens, le nucléaire iranien n'ayant à ce jour à ma connaissance encore tué personne ! Nous voici dans une équation qui devrait être simple à résoudre : mêmes causes mêmes effets... Et bien non ! Deux Etats violent des résolutions internationales ; l'un est sous embargo et la confiance internationale lui est refusée à jamais, l'autre persiste en toute impunité, dicte sa loi, adresse des ultimatums aux USA et au reste du monde. Plus que jamais me viennent à l'esprit les mots de la fable…  "Selon que vous serez puissant ou misérable…les jugements de cour vous rendront blanc ou noir." Non, décidément je ne comprendrai jamais rien à cette diplomatie là et je refuse de me résigner à penser qu'elle est la seule voie possible. Site du Senateur Nathalie Goulet en anglais Site du Sénateur Nathalie Goulet en iranien Iran : l'échec de Genève : le confort du statu quo? (version                ) J'ai bien passé une partie de la soirée à lire tous les commentaires sur l'échec des négociations de Genéve, je n'ai pas de conclusion définitive dans ce que j'ai appelé un suspens diplomatique plus fort que Homeland. La réalité c'est qu'Israël aussi bien que l'Arabie Saoudite et que les néo conservateurs de tout poil ont beaucoup à perdre avec la survenance d'un accord. Sans remonter bien loin dans l'histoire l'insécurité réelle ou supposée d'Israël lui permet une ponction de millions de $ auxquels il faut ajouter le coût des formations militaires sur le budget des USA et une dotation massive de l'AIPAC.* L'insécurité réelle ou supposée de l'Arabie Saoudite lui permet d'agir dans le cadre d'une politique globale trouble, et économiquement de peser lourdement sur les marchés des hydrocarbures, comme ses voisins et amis du GCC. Quant aux néo conservateurs Iraniens ils attendent que Rohani perd le difficile pari de l'ouverture. Rien n'est simple dans ce cube de Rubik de l'Orient compliqué. Si l'Iran demain n'est plus le grand méchant loup alors chacun devra revoir ses positionnements, ses priorités et ses politiques. On comprend dès lors très bien que le statu quo a quelque chose de rassurant. Quant au rôle de Laurent Fabius, très méfiant depuis toujours à l'égard de l'Iran, l'histoire nous éclairera peut-être ; aujourd'hui la déception est à la mesure des attentes et il est établi qu'il n'est pas intervenu dans le sens d'un aboutissement des négociations. Nous devrons attendre le 20 novembre, en souhaitant que l'incrédulité et le scepticisme, le confort du statu quo cèdent la place à un accord qui ramènera l'Iran dans le concert des Nations sans risque d'apocalypse ou de menaces pour ses voisins. *je ne dis pas que l'insécurité est feinte ou n'existe pas j'adopte une formule de style pour sortir du débat classique de la sécurité d'Israël. Site du Senateur Nathalie Goulet en anglais Site du Sénateur Nathalie Goulet en iranien Iran accord sur le nucléaire: un suspense diplomatique plus fort que Homeland (version                ) C'est un week-end décisif qui s'ouvre à Genève. Les négociations sur le nucléaire sont un enjeu majeur pour l'Iran "new look" du Président Rohani qui doit passer d'un changement de ton à un changement de fond. Le 11 octobre, après l'investiture officielle du Président Rohani, je faisais part sur ce blog de mes espoirs. A ce jours ils n'ont pas été déçus; la fin de la journée anti sioniste, la reconnaissance de la Shoah et les autres signes d'ouverture sont des marques fortes de changement de ton. Les négociations de Genève s'engagent dans leur 3ème jour et les bonnes fées du monde de la diplomatie rejoignent la table de négociations, John Kerry est arrivé hier mettant un terme prématuré à sa visite en Israël, le ministre russe et le ministre chinois sont attendus ce matin, l'atmosphère est fébrile, les medias réactifs, le Premier Ministre israélien sur le qui-vive, prêt à en découdre. Chacun est capable de mesurer les enjeux d'une signature qui signifierait le retour de l'Iran sur la scène internationale. Chacun mesure aussi l'importance de ce pays pour la sécurité de la région: Afghanistan, Irak, Syrie, Bahrein partout où la PAX AMERICANA a failli.... Chacun mesure aussi la peur, légitime ou non d'Israël et la nature des menaces lancées par son premier Ministre qui pressent l'avènement d'une puissance régionale. Chacun mesure tous ces paramètres. Personne n'est à cette heure capable de faire un pronostic et bien malin celui qui peut dire ce matin quelle sera l'issue de ce suspense diplomatique majeur pour la sécurité du monde et de la Région. L'Iran de retour, c'est l'avènement d'un géant dans le monde des affaires et de l'approvisionnement stratégique d'une Europe exsangue; c'est un marché colossal, des jeunes éduqués et diplômés, c'est enfin la comparaison possible avec des Pays comme l'Arabie Saoudite et le Qatar, un pays riche d'histoire , de culture et d'une jeunesse dynamique en apnée d'ouverture. L'Iran c'est tout ça et des mollahs bien entendu, et des Pasdarans aussi, mais dont la voix se réduira à mesure de l'ouverture, c'est ça aussi l'enjeu de Genève... Un suspense diplomatique plus fort que HOMELAND. Site du Senateur Nathalie Goulet en anglais Site du Sénateur Nathalie Goulet en iranien Sénateur Nathalie Goulet dans le débat sur la protection des données personnelles:
Le «no man's land» fiscal des fonctionnaires internationaux L'Opinion Nathalie Goulet propose de taxer les fonctionnaires internationaux exonérés d'impôt Public Senat
Nathalie Goulet, Sénateur de l'Orne, Palais du Luxembourg - 15 rue de Vaugirard, 75291 Paris Cedex 06 Tél: 01 42 34 29 26 / 01 42 34 40 84  Courriel: n.goulet@senat.fr  Twitter:  https://twitter.com/senateur61 Le mercato des télécommunications, un marché de dupes pour le contribuable cocu  blog Mediapart
France24: Nathalie Goulet dans le débat Chiites – Sunnites : un risque de guerre confessionnelle ? (partie 2)
France24: Nathalie Goulet dans le débat Chiites – Sunnites : un risque de guerre confessionnelle ? (partie 1)
Site du Senateur Nathalie Goulet en russe Site du Senateur Nathalie Goulet en anglais Site du Senateur Nathalie Goulet en azer Site du Sénateur Nathalie Goulet en iranien